Poussées de fièvre volcaniques au Stromboli, article de Laurent Sacco, le 22 janvier 2013, sur futura-science

le 22 janvier 2013 par Sylvie

Le Stromboli connaît un regain d’activité depuis la fin de l’année 2012. Le célèbre volcan a même contraint les autorités italiennes à interdire l’accès à son sommet en ce début d’année. L’inquiétude semble toutefois ne plus être de mise après quelques explosions particulièrement violentes et de belles coulées de lave.

On va fêter l’année prochaine le centenaire de la naissance d’Haroun Tazieff. Le célèbre volcanologue à l’origine de tant de vocations (avec Maurice et Katia Krafft) aurait sans aucun doute apprécié à sa juste valeur les images et les données volcanologiques issues du réseau de capteurs surveillant actuellement le regain d’activité volcanique du Stromboli.

Image de prévisualisation YouTube

Dans cette vidéo datée du 23 juin 2012, on voit l’activité éruptive du Stromboli avec quelques explosions accompagnées de panaches de cendres. © Marc Szeglat

D’ordinaire, l’accès au somment de ce volcan qui se trouve dans les îles Éoliennes (Isole Eolie en italien), un archipel volcanique au nord de la Sicile dans la mer Tyrrhénienne, n’est pas interdit. Il permet à tout un chacun d’assister à sa première éruption volcanique, au sein de groupes menés par des guides. L’activité du Stromboli étant continuelle depuis 2.500 ans au moins, elle est donc à la disposition de qui veut bien faire le voyage. Toutes les 10 à 20 minutes en moyenne, une explosion projette des scories et des lambeaux de lave à 100 voire 200 mètres de hauteur.

Le 14 janvier 2013, plusieurs coulées de lave dévalaient les pentes du Stromboli dans la fameuse Sciara del Fuoco (allée du feu). Cette activité n'est pas fréquente sur ce volcan.

Le 14 janvier 2013, plusieurs coulées de lave dévalaient les pentes du Stromboli dans la fameuse Sciara del Fuoco (allée du feu). Cette activité n’est pas fréquente sur ce volcan. © Dipartimento della Protezione Civile

Des explosions volcaniques inquiétantes au Stromboli

Voilà quelques jours, la protection civile italienne a tout de même tiré la sonnette d’alarme en déclarant que la situation était devenue hautement critique. Les excursions au sommet du volcan avaient donc été interdites. Il faut dire que depuis le 23 décembre 2012, l’activité volcanique évoluait par poussées de fièvre. Des explosions particulièrement fortes, accompagnées de coulées de lave dans la célèbre Sciara del Fuoco (allée du feu) se produisaient. Ces derniers temps, l’inquiétude grandissait dans l’île, malgré les propos visiblement rassurants de l’Istituto Nazionale di Geofisica e Vulcanologia (INGV) et de la protection civile.

Image de prévisualisation YouTube

Robin Campion est un jeune chercheur à l’université libre de Bruxelles. Géochimiste et volcanologue, il doit sa vocation à Maurice et Katia Krafft, et bien sûr à Haroun Tazieff. L’expérience du Stromboli l’a marqué jeune. © piratedub, YouTube

La tension serait pourtant retombée ces derniers jours, avec ce qui semble être une reprise de l’activité éruptive normale du Stromboli. Les passionnés de volcanologie devraient à nouveau pouvoir gravir les pentes de ce volcan mythique et vivre la même expérience que les personnes que l’on peut voir dans la vidéo ci-dessus.

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/volcanologie/d/poussees-de-fievre-volcaniques-au-stromboli_44147/