La fonte des glaciers liée à une augmentation de la fréquence des éruptions , article de Bernard Duyck, janvier 2015

le 6 février 2015 par Sylvie
Eruption de l'Eyjafjallajökull en 2010 - photo Artic images

Eruption de l’Eyjafjallajökull en 2010 – photo Artic images

L’Islande est depuis toujours un laboratoire naturel pour l’étude des changements climatiques. Environ 10% de sa surface est recouverte de quelques 300 glaciers … le réchauffement climatique leur fait perdre annuellement 11 milliards de tonnes de glace. Cette énorme masse qui fond contribue non seulement à la hausse globale du niveau de la mer, mais aussi au soulèvement de certaines parties de l’Islande, estimé à 35 mm/an.

Une étude récente de l’Université del’Arizona conjointement avec celle d’Islande, publiée dans Geophysical Research Letters, sur base des informations de 62 stations GPS, montre une vitesse de soulèvement et une accélération de celui-ci sur 27 stations, localisées de façon prédominante dans le centre de l’île.

Islande - à gauche, quelques glaciers (-jökull) parmi les plus importants - à droite, réseau géodésique GPS (triangles rouges) utilisés pour mesurer le soulèvement de l'Islande / Credit: Kathleen Compton/UA Department of Geosciences - un clic pour agrandir.Islande - à gauche, quelques glaciers (-jökull) parmi les plus importants - à droite, réseau géodésique GPS (triangles rouges) utilisés pour mesurer le soulèvement de l'Islande / Credit: Kathleen Compton/UA Department of Geosciences - un clic pour agrandir.

Islande – à gauche, quelques glaciers (-jökull) parmi les plus importants – à droite, réseau géodésique GPS (triangles rouges) utilisés pour mesurer le soulèvement de l’Islande / Credit: Kathleen Compton/UA Department of Geosciences – un clic pour agrandir.

Islande - zones de rift et volcans centraux - doc. in Geology of Iceland - Dr T.Weisenberger

Islande – zones de rift et volcans centraux – doc. in Geology of Iceland – Dr T.Weisenberger

Avec la fonte des glaciers, la pression sur les roches sous-jacentes diminue. Un des auteurs de l’étude précise :  » les roches peuvent rester en phase solide à très haute température si la pression est suffisamment haute. Si vous réduisez la pression, vous abaissez effectivement la température de fusion  » … le résultat est une sub-surface moins dure et un accroissement de la quantité de matériaux éruptifs, ainsi qu’un cheminement plus aisé du magma vers la surface. Une élévation de température suite à une baisse de pression constitue un environnement favorable à la fusion de roches du manteau, qui alimentent en magma les systèmes volcaniques.

L’histoire de l’Islande confirme cette réflexion : il y a 12.000 ans, lors de la dernière période de déglaciation, l’activité volcanique de l’île s’est accrue d’un facteur trente. Or celle-ci a pris plus de temps que la phase de fonte des glaciers actuelle boostée par les activités humaines … une extrapolation permet aux auteurs de la recherche de prédire un ratio de soulèvement de l’Islande de 40 mm par an pour le milieu de la décade prochaine, libérant plus de caldeiras et permettant le renouvellement plus rapide d’évènement perturbateurs de notre économie du type éruption de l’Eyjafjallajökull 2010.

Le feu et la glace ... un couple "infernal" - éruption de l'Eyjafjallajökull - 16.04.2010 - photo Marco Fulle

Le feu et la glace … un couple « infernal » – éruption de l’Eyjafjallajökull – 16.04.2010 – photo Marco Fulle

Une fois les équilibres climatiques perturbés, la chaîne de catastrophes qui y sont liées risque de s’allonger.

Beaucoup de questions restent sans réponse : une augmentation de la fréquence des éruptions volcaniques va-t-elle s’ajouter aux sécheresses, inondations, feux de forêt, augmentation du niveau des mers, tempêtes, tornades, perte agroalimentaires, disparition des espèces … Pourrons-nous le vérifier de visu ? … A quelle vitesse les systèmes volcaniques vont-ils réagir à la fonte des glaciers ?

Sources :

– American Geophysical Union – Geophysical Research Letters – Climate driven vertical acceleration of Icelandic crust measured by CGPS geodesy – by Kathleen Compton, Richard A. Bennett and Sigrun Hreinsdóttir –

– Iceland Review – Glacial Melt Lifts Iceland, Triggers Eruptions –

– Time Science – How Climate Change Leads to Volcanoes –

– The Royal Society – How will melting of ice affect volcanic hazards in the twenty-first century?

Article de Bernard Duyck sur : http://www.earth-of-fire.com/

5èmes Journées Haroun Tazieff

le 4 janvier 2015 par Sylvie

Les 5èmes Journées Haroun Tazieff auront lieu du 2 au 7 juin 2015 à Bessan et Saint Thibéry, dans l’Hérault. Au programme, il y aura des conférences, des expositions, des animations pour les scolaires et des sorties géologiques le samedi et dimanche. Un événement incontournable à ne pas rater.

5emesJHTSituation de Bessan et Saint Thibéry

geolCarte géologique de Bessan et Saint Thibéry

Meilleurs voeux

le 4 janvier 2015 par Sylvie

voeux 2 2015

Emission sur France Inter vendredi 24 octobre consacrée à Haroun Tazieff

le 21 octobre 2014 par Sylvie

L’émission de Fabrice Drouelle « Affaires sensibles » sur France Inter sera consacrée ce vendredi 24 octobre de 15h à 16h à Haroun Tazieff. En première partie de l’émission, il y aura un récit de 40 minutes dont voici le synopsis :

« Haroun Tazieff, l’oracle des volcans », une fiction de Manuelle Calmat de Gmeline, réalisée par Michel Sidoroff.

Né à Varsovie en 1914, Haroun Tazieff est aujourd’hui considéré comme le père de la volcanologie contemporaine. Au départ, ingénieur agronome, cet accro au foot et au rugby se découvre un intérêt particulier pour tout ce qui touche aux volcans. Il organise alors des expéditions et  effectue des prélèvements de lave et de gaz pour étayer ses recherches. A partir de 1951 il écrit, pour le grand public, une trentaine d’ouvrages qui témoignent de son intérêt pour l’écologie. Il combat le catastrophisme en vogue avec le trou de la couche d’ozone et le réchauffement climatique dont il estime les causes mal analysées.

En 2008, dix ans après sa mort, son fils crée le Centre Haroun Tazieff, un hommage vibrant à celui que Jean Cocteau considérait comme le poète du feu.

La seconde partie de l’émission sera consacré à un entretien de 20 minutes entre Fabrice Drouelle et  Frtédéric Lavachery, président du Centre Haroun Tazieff et fils d’Haroun Tazieff.

 

Eruption du Mont Ontake, articles de Bernard Duyck les 27 et 28 septembre 2014

le 28 septembre 2014 par Sylvie

Le Mont Ontake situé à environ 200 km à l’ouest de Tokyo , est entré en éruption ce 27 septembre 2014 vers 11h53 locale. […] Cette éruption s’est accompagnée de l’émission d’un panache de cendres important montant à 3 – 4.000 mètres, […]  et de coulées pyroclastiques..

ob_3957e4_2014-09-27-ontake-dense-plumes-risOntake – éruption du 27.09.2014 – le nuage de cendres engloutit les pentes du volcan encore partiellement aux couleurs d’automne – photo d’un anonyme / via Kyodo news

ob_82bd88_2014-09-27-dense-plumes-rise-from-th

Ontale – éruption du 27.09.2014 – d’impressionnants panaches s’élèvent au dessus du volcan – photo AP / Kyodo news

ob_bf01fa_2014-09-27-ontake-dense-plumes-areOntake 27.09.2014 – panaches turbulents blancs et noirs émis au niveau de l’évent éruptif – photo AP / Kyodo news

Ce grand stratovolcan s’est édifié à l’intérieur d’une caldeira de 4 km sur 5, au sud de la zone volcanique Norikura. L’ancien complexe volcanique comprend au moins 4 stratovolcans qui se sont construit entre il y a 680.000 et 420.000 ans, période après laquelle l’Ontakesan resta inactif pendant plus de 300.000 ans. Sa première éruption historique date de 1979-80.

http://www.theguardian.com/world/video/2014/sep/27/mount-ontake-japans-second-highest-volcano-erupts-video

L’éruption de l’Ontakesan semble être selon le volcanologue Shigeo Aramaki, une éruption de type phréatique, sans écarter la possibilité d’un phénomène phréatomagmatique tant que l’analyse des cendres n’est pas terminée. L’explosion relativement violente, limitée dans le temps, et la couleur blanche et noire du panache sur les dernières photos sont des éléments en faveur du type phréatique, habituel sur ce volcan depuis des milliers d’années.

La vidéo mise en ligne hier montre des randonneurs qui fuient devant l’éruption avant de se faire englober dans le nuage de poussières, qui les a plongé dans le noir total durant plusieurs minutes. Un journaliste de NHK, M.Oguro, raconte que lui et son équipe ont dû faire usage de leur lampe frontale pour retrouver le lodge. Le propriétaire de ce lodge de montagne proche du sommet rapporte que la couche de cendres atteignait 50 cm. Des retombées de cendres sont signalées sur les préfectures de Nagano, Gifu et Yamanashi.Plus d’une quarantaine de personnes attendaient d’être évacuées par l’armée, alors que 200 randonneurs ont entamé la descente de l’Ontake dans les cendres laissées par l’éruption, par leurs propres moyens.

ob_fc0b3a_2014-09-27-descente-des-randonneurs

ob_f5ba93_military-rescue-operation-ordered-to-r

Descente dans les cendres de la majorité des randonneurs dans la journée de samedi – à gauche, photo www.toledoblade.com pic.twitter.com-cbY57gqkBP – à droite, photo AP / Kyodo news – un clic pour agrandir.

 

ob_1f772d_2014-09-27-ontake-buildings-of-a-mOntake – les bâtiments proches du sommet sont recouverts par une épaisse couche de cendres – photo AP / Kyodo news

Le bilan s’est sérieusement alourdi ce matin : selon Associeted Press, ce 28.09.2014 / 2h27, plus de trente corps ont été retrouvés et considérés comme morts, près du sommet du volcan. […]

Article complet sur le blog de Bernard Duyck : http://www.earth-of-fire.com/