L’éruption du Sinabung (Indonésie) dure toujours, à partir d’un article rédigé par Patrick Marcel, Jacques-Marie Bardintzeff et Sylvain Chermette dans la revue de l’Association LAVE de septembre 2015

le 11 octobre 2015 par Sylvie

Patrick Marcel, membre de LAVE, Jacques-Marie Bardintzeff, volcanologue et Sylvain Chermette, responsable de l’agence 80 Jours Voyages sont allés en Indonésie du 12 au 20 juillet 2015 dans le but d’observer l’activité de ce volcan situé dans le Nord de l’île indonésienne de Sumatra.

Depuis le 15 septembre 2013, le Sinabung est entré en éruption. Des éruptions violentes se produisent entrainant des panaches de cendres qui atteignent 10 Km de haut.Et depuis, cela dure toujours.

Dans le nouveau cratère, une extrusion d’andésite a fait son apparition en décembre 2013. S’est alors formé un dôme de lave visqueuse qui s’éboule régulièrement et génère des nuées ardentes pouvant atteindre 5 Km de long. Les pluies diluviennes provoquent parfois des lahars destructeurs.

Plusieurs villages ont été détruits et 10 000 personnes ont été évacuées.  Il y eu aussi des morts : 9 personnes ont été ensevelies par un glissement de terrain le 2 décembre 2013 dans le village de Gundaling à 12 Km à l’est du volcan. Des centaines de personnes ont eu des problèmes de santé et onze sont mortes en janvier 2014. Et 17 personnes ont été victimes des nuées ardentes le 1er février 2014.

Plusieurs zones géographiques sont délimitées par le VSI (Volcanological Survey of Indonesia) avec un risque décroissant : zone d’un rayon de 3 Km qui  correspond à un risque maximum, celle de 5 Km à un risque très fort, celle de 7Km à un risque encore significatif, au-delà le risque est considéré comme nul.

Un nouveau dôme a fait son apparition depuis mai 2015. Il y a eu un regain d’activité en juin. Le volcan est sous surveillance 24h sur 24h. La moindre secousse sismique est enregistrée, même chose pour les nuées ardentes. Le vendredi 12 juillet, les volcanologues estiment le volume du dôme à 2 millions de m2. Quatre jours plus tard, il est estimé à 3 millions de m2…Si les mauvaises conditions météorologiques n’ont pas permis de pouvoir observer l’éruption au début du séjour, cela s’arrangera ensuite.  Enfin, une nuée est bien visible et dévale les pentes à peu près à 80 Km/h. Au bout d’une ninute environ de cavalcade, la semelle de la nuée, plus sombre, lourde et dense, stoppe sa progression alors que le nuage co-pyroclastique (le nuage qui se développe au-dessus de la nuée) plus clair et léger commence son ascension. Quel spectacle ! Les jours suivants, d’autres nuées suivront.

Gérer dans la durée une telle éruption pour la population locale est un sérieux problème. Une évacuation de 10 000 personnes sur quelques mois est possible à gérer, mais cela devient différent lorsque cela dure plusieurs années ! C’est pour cette raison que beaucoup d’habitants sont d’ores et déjà revenus dans leurs habitations et dans leurs champs, bien que ceux-ci soient dans la zone des 7 Km.

Or le risque d’une nuée ardente plus importante est encore très présent d’autant que le dôme continue de croître. De plus, il y a aussi le risque de lahars et qui peut durer plusieurs années après la fin de l’éruption ; d’autant plus que dans cette région, la saison des pluies peut être violente et remobiliser de grosses quantités de matériaux déposés pendant l’éruption.

Sinabung 1

Sinabung 2

Sinabung 5

Sinabung 4

Les 5èmes Journées Tazieff dans l’Hérault du 2 au 7 juin 2015 à Saint Thibéry et Bessan

le 23 mai 2015 par Sylvie

Les 5èmes Journées Tazieff se sont déroulées du 2 au 7 juin 2015, à l’initiative de Bernard Halleux. Trois expositions et trois conférences ont été proposées avec la participation du CHT (Frédéric Lavachery), de LAVE (Claude Lesclingand), et de deux géologues (Jean-Marie Dautria et Jean-Claude Bousquet) et des ateliers pédagogiques ont été animés par Bernard Halleux de l’APNHC (Association Protection Nature des Hauts Cantons).

DSC_0004

Les 3 expositions portaient sur :

– les expéditions d’Haroun Tazieff avec des photos inédites, du matériel d’expédition, des maquettes de volcans célèbres, DVD de films inédits.
Volcans d’Europe et volcans d’ici (exposition LAVE) : présentation d’une collection  d’échantillons volcaniques,  15 panneaux pédagogiques qui racontent l’histoire de volcans européens (Vésuve, Etna, Stromboli) et régionaux (Salagou, Fontés, St-Thibéry et Agde).
– des ateliers scientifiques : les roches volcaniques au microscope, le magnétisme des laves et de la terre, les anomalies magnétiques et la dérive des continents et présentation de maquettes sur le volcanisme.

Ces 5èmes Journées Haroun Tazieff ont connu un grand succès puisque 300 élèves ont participé dont 120 collégiens de 4ème. De plus, 80 personnes sont venues voir les expositions hors temps scolaires.

ex19DSC_0003DSC08546DSC08565DSC08571DSC_0041DSC08592

Programme des conférences :

Le mercredi 3 juin à la salle des fêtes de St-Thibéry à 20h30 le géologue Jean-Marie Dautria, maître de conférence à l’université Montpellier 2, a présenté « les volcans éteints de l’Hérault ». Il a évoqué les 2 millions d’années de volcanisme depuis le Larzac, jusqu’à la Grande Conque au Cap d’Agde.
Le jeudi 4 juin au collège de Bessan à 20h30 le géologue Jean-Claude Bousquet, maître de conférence à l’université Montpellier 2,  a, lui, parlé « des volcans actifs du sud de l’Italie ». Ce spécialiste de la tectonique des plaques a proposé des documents inédits pour mieux comprendre l’activité volcanique des volcans du Sud de l’Italie.
Le vendredi 5 juin à la salle des fêtes de Bessan à 20h30 Frédéric Lavachery, fils d’Haroun Tazieff a fait une conférence pour évoquer des «Eléménts de Biographie de la vie d’Haroun Tazieff » La soirée s’est prolongée avec une séance de dédicaces du livre « Un volcan nommé Tazieff » écrit par Frédéric Lavachery.

Le public a répondu présent ; au total, les 3 conférences ont intéressé 130 personnes. Ils ont eu plaisir à écouter ces conférenciers de talent.

DSC_0023DSC_0027DSC_0045

Et enfin, pour terminer en beauté par des sorties sur le terrain, deux sorties ont été proposées qui ont réuni 45 personnes :

Le samedi 6 juin de 10h30 à 16h, balade au Mont Ramus, sous un superbe soleil, commentée par Jean-Marie Dautria, Frédéric Lavachery et Claude Lesclingand, président fondateur de l’association volcanologique européenne (LAVE).
Et le dimanche 7 juin de 14h à 16h, balade au coeur du village de St-Thibéry commentée par Mme Romieu présidente de l’association Protection du patrimoine de St-Thibery, M. Lesclingand président fondateur de LAVE et M. Halleux président de l’association Protection Nature des Hauts Cantons (l’APNHC).

DSC_0009 P1490814-1 (2)MUR1

L’Assemblée Générale du CHT le 6 mai 2015 aux Estables, article de Sylvie Leleu et Jean-Paul Bourgès

le 23 mai 2015 par Sylvie

Le 6 mai 2015 s’est tenue, aux Estables, l’AG du Centre Haroun Tazieff pour les sciences de la Terre. Accueillis par la mairie des Estables, les adhérents ont écouté le rapport moral du président, Frédéric LAVACHERY.

L’année 2014  a été riche en événements puisqu’elle correspondait au centenaire de la naissance d’Haroun TAZIEFF. Elle a donc été  marquée par de nombreux événements :
– la publication d’une biographie écrite par son fils, Frédéric LAVACHERY, ainsi que d’un album pour la jeunesse conçu par Christine Hainaut et illustré par Anne Douillet, la réalisation d’une pièce de théâtre par Frédéric Viguier pour le festival d’Avignon.
– le forum de Privas qui clôturait le projet Coménius et les Journées Tazieff dans l’Hérault ainsi que diverses émissions de télévision ou de radio, des conférences et salons du livres…
Après l’approbation des rapports d’activité et financiers et la présentation des objectifs, une partie des participants s’est rendue à Chaudeyrolles pour un repas à l’auberge « La Table de Vallès » avant de se retrouver au pied des Dents du Diable pour une promenade permettant d’observer les reliefs et les roches volcaniques du Plateau dont le Mézenc est le sommet.
Lorsqu’on contemple ce paysage exceptionnel, on ne peut que ressentir la richesse qui nous est ainsi offerte et on prend conscience de l’importance du classement en Géopark qui vient d’être attribué à cette région sur laquelle la grotte Chauvet vient de braquer les projecteurs.

IMG_6212Groupe avant le début de la randonnée (Sylvie Leleu)

 

FrédéricQuelques explications géologiques  de Frédéric (Jean-Paul Bourgès)

IMG_6229(Photo Sylvie Leleu)

Assemblée Générale aux Estables et randonnée sur une partie du PR de Chaudeyrolles le mercredi 6 mai 2015.

le 26 avril 2015 par Sylvie

L’Assemblée Générale du Centre Haroun Tazieff aura lieu le mercredi 6 mai 2015 à la mairie des Estables. Elle est ouverte au public. A partir de 9h : accueil autour d’un café avant d’enchainer à 9h30 sur les rapports d’activité, moral et financier. A 10h30, nous aborderons les perspectives et projets suivis d’un débat sur les orientations. Puis, nous procéderons à l’élection du nouveau CA et bureau. la matinée s’achèvera par la vente de livres.

Nous prolongerons ce temps de rencontres et d’échanges par une sortie sur le terrain, ouverte à tous, animée par Nicolas Mathévet, guide de moyenne montagne et Frédéric Lavachery, fils d’Haroun Tazieff. Au programme une des trois boucles du Parcours de Randonnée de Chaudeyrolles. Rendez-vous à 14h à l’auberge « La Table de Vallès » pour une présentation de 30 minutes du Parcours de Randonnée de Chaudeyrolles et du projet Id-Bio.

Départ : 14h30 pour la boucle Chantemerle- le Crie- la Grosse Roche- Pecatta- Les Dents du Diable- retour Chantemerle et l’auberge.

Pour s’inscrire, contacter Frédéric Lavachery : frederic.lavachery@tazieff.fr ou le secrétariat : secretariat@tazieff.fr

Dépliant AG-randonnée 6 mai 2015

 

 

 

 

 

 

Emission « Duels » sur France 5 consacrée à Allègre/Tazieff jeudi 23 avril 2015 à 21h40

le 15 avril 2015 par Sylvie

France 5 propose une émission mensuelle consacrée à un duel de personnalités. L’épisode de jeudi 23 avril 2014 à 21h40 est consacré à Allègre/ Tazieff notamment lors de la crise de la Soufrière. Il a été réalisé par Eric Beauducel. Des anciens compagnons de Tazieff ont été interviewés dont Jacques Varet.

Voici le synopsis :

Tazieff / Allègre : la guerre des volcans (Duels France 5)

Bandeau_soufrière 2

« La volcanologie est une science comme la médecine : il faut du doigté, du sang froid, de l’énergie, de l’habitude et l’expérience du terrain. Les études de laboratoire ne suffisent pas ». Haroun Tazieff, 1976

« Tazieff n’est pas un chercheur, c’est un explorateur. Il en faut mais il n’a pas sa place dans un organisme d’état… il est ingérable ». Claude Allègre, 1977

En 1976, l’antagonisme de deux hommes fait irruption dans les médias. Leurs noms : Haroun Tazieff, volcanologue déjà connu du grand public et Claude Allègre, chercheur et tout nouveau directeur de l’Institut de Physique du Globe de Paris. Le contexte : l’éruption de la Soufrière de Guadeloupe et la décision de faire ou non évacuer les 70 000 personnes potentiellement menacées. Derrière cet affrontement individuel, deux conceptions de la volcanologie et de la gestion du risque naturel se cristallisent. Ce film dresse le portrait de deux hommes que tout opposait, retraçant leur affrontement par médias interposés puis jusque devant les tribunaux.

A travers deux carrières aux antipodes l’une de l’autre, en plongeant dans ce qui a motivé deux vies exceptionnelles, à l’écoute de ceux qui les connaissent bien, ce documentaire reviendra aussi en filigrane sur l’évolution d’un métier pas comme les autres et de son alter égo surmédiatisé, le principe de précaution.

http://www.ekla-prod.com/?p=1101