L’ Etna à nouveau en activité, articles de Claude Grandpey sur son blog les 19 et 20 janvier

le 20 janvier 2013 par Sylvie

  Article du 20 janvier 2013 :

Comme je l’indiquais hier, la sismicité n’a pas retrouvé un niveau normal dans la zone sommitale de l’Etna. Cette nuit, les webcams montraient une lueur rouge sur la couverture nuageuse, probablement au-dessus de la Bocca Nuova. Ce matin, le tremor est à nouveau en hausse. Il n’est donc pas impossible qu’un nouvel épisode strombolien se produise dans les prochaines heures.

Article du 19 janvier 2013

   La Bocca Nuova a connu un nouvel épisode strombolien hier en toute fin de soirée. Le temps étant redevenu clément sur l’Etna, certains habitants de la région ont pu capter l’événement avec leurs appareils photo. Les sismos et le tremor montrent toutefois que son intensité était bien inférieure à l’épisode du 16 janvier.

Voici quelques images de ce dernier épisode:
http://www.flickr.com/photos/marcorestivo/8394016082/in/photostream/
http://www.facebook.com/groups/abc.volcanoes/permalink/10151342486849528/#!/photo.php?fbid=10200202302369684&set=o.75524169527&type=1&theater

Le calme est revenu sur l’Etna ce matin mais la sismicité n’a pas vraiment retrouvé son niveau le plus bas. Les sismographes montrent clairement que les gaz exercent toujours une pression sur les conduits éruptifs. Il faut donc s’attendre à un nouvel épisode strombolien dans les prochains jours.

 

Blog de Claude Grandpey : http://volcans.blogs-de-voyage.fr/

 

Les Champs Phlégréens, déformation et autres paramètres inquiétants, article de Bernard Duyck, sur son blog le 14 janvier 2013

le 20 janvier 2013 par Sylvie

Un récent rapport de l’Observatoire du Vésuve / INGV signale que la déformation du sol et autres paramètres de contrôle au niveau des champs Phlégréens, proches de Naples, ont considérablement augmentés.

La protection civile indique que  » des changements significatifs dans les paramètres sismiques, géochimiques et des déformations du sol par rapport aux niveaux observés normalement amènent à élever le niveau d’alerte de « base » à « attention » pour la région des champs Phlégréens  » …les instances concernées doivent se réunir pour discuter, … une fois de plus, du plan d’urgence pour la zone volcanique du Vésuve et des champs Phlégréens.

 

INGV-osserv-Vesuviano.jpg         La zone volcanique des champs Phlégréens – doc. INGV – Osservatorio Vesuviano / IPF

 

Campi-flegrei-calderas.jpg                   Situation des centres d’activité historiques et limites des caldeiras – doc. INGV

 

La zone volcanique des Champs Phlégréens est caractérisée par des changements importants du niveau des sols. Après les crises de bradyséisme de 70-72 et 82-84, caractérisés par une élévation maximale de 3 m., le sol s’est abaissé lentement.

Quelques épisodes mineurs de soulèvement eurent lieu en 1989 et 2000, puis depuis 2004, le soulèvement devient plus régulier.

On constate en parallèle une augmentation du nombre des micro-séismes, et au niveau de la Solfatare, une augmentation de température et de la proportion des gaz d’origine magmatique dans les fumerolles (graphiques ci-dessous). Ces phénomènes sont vraisemblablement liés à des mouvements magmatiques et à des modifications du système hydrothermal.

 

deformation---GPS-2000-2013.pngChamps Phlégréens – variation enregistrés par la station GPS de Pozzuoli (en mm) entre 2000 et 2013 – Doc INGV Osservatorio Vesuviano

 

seismes--localizzazioni-2005-2012.png

Champs Phlégréens – localisation des séismes entre 2005 et décembre 2012 – Doc INGV Osservatorio Vesuviano

 

fumarole-pisciarelli-1999---2013.png Champs Phlégréens – Variations macroscopiques de l’activité fumerollienne et augmentation de la température des fumerolles enregistrées à Pisciarelli – augmentation à partir de 2005 et phénomènes liés – Doc INGV Osservatorio Vesuviano

 

fumarole-solfatara-1984--2012.png

  Champs Phlégréens – Variations de la composition chimiques des fumerolles entre 1984 et 2012 – depuis 2000, augmentation dela composante magmatique. – Doc INGV Osservatorio Vesuviano

 

Cette nouvelle « montée de fièvre » dans les Champs Phlégréens est à mettre en relation avec un article dans le magazine Nature de deux volcanologues de l’Observatoire du Vésuve, Lucie Pappalardo et Joseph Mastrolorenzo, concernant la chambre magmatique commune aux Champs Phlégréens et au Vésuve.

 

A décortiquer … en attendant d’autres infos, les volcans Napolitains restent sous surveillance !

 

Sources :

– INGV – OV – Campi Flegrei – attivita recente – link

– Blog I Confronti – Sale l’allerta per i vulcani dei Campi Flegrei – 10.01.2013.

Blog de Bernard Duyck : http://earth-of-fire.over-blog.com/

 

Les volcans vus par des collégiens du Pas-de-Calais

le 17 janvier 2013 par Sylvie

Si les élèves du Pas-de-Calais n’ont pas de volcans dans leur environnement proche, cela ne les empêche pas de s’intéresser beaucoup à eux. Au collège Carlin Legrand de Bapaume, M. Sénéchal, professeur de SVT a proposé aux élèves de participer à un concours : réaliser la maquette d’un volcan avec simulation d’une éruption.

Certains se sont pris au jeu, et ont façonné un volcan selon leur imagination.

Fin janvier, leur réalisation sera exposée. Un jury se réunira pour sélectionner les meilleurs et les récompenser. Ce jury sera composé de Mme Leroy, principale du collège, M. Widhen, principal-adjoint, de quelques professeurs dont Mme Leleu, professeur de lettres classiques au collège et secrétaire du CHT, ainsi que probablement  quelques élèves membres du FSE.

Voici deux exemples de maquettes, en avant-première de l’exposition.

Ce projet sera poursuivi sur l’année scolaire 2013-2014 et comportera deux volets .L’un concerne les Latinistes qui vont partir en Italie en septembre 2013 ; ils découvriront à la fois la Rome antique, Pompéi et le musée de Naples mais ils s’intéresseront aussi à deux formes de volcanisme avec l’ascension du Vésuve et la visite guidée  de la Solfatare.

L’autre partie du projet concerne tous les élèves du collège et des écoles et lycées de Bapaume :  en janvier 2014, dans le cadre du centenaire de la naissance d’Haroun Tazieff, et avec le soutien de la municipalité de Bapaume, les élèves pourront voir l’exposition LAVE sur les volcans  remarquables et bénéficieront d’un atelier pédagogique avec le fils d’Haroun Tazieff, Frédéric Lavachery, président du CHT. Une conférence publique est également prévue en clôture de ces événements.

Récit de l’épisode tragique de la Pierre saint Martin

le 16 janvier 2013 par Sylvie

En 1951, Haroun Tazieff, Marcel Loubens et Georges Lépineux donnent une nouvelle vie au massif de la Pierre-Saint-Martin. Lépineux, filmé par Tazieff, descend en rappel le puits qui porte aujourd’hui son nom. À 356 mètres à l’aplomb du plancher foulé par les brebis basques, ce gouffre sera reconnu comme le plus profond de la planète. Un drame le fera connaître du grand public. Un an après la première descente, ce gouffre devient le tombeau de Marcel Loubens.

Le 14 août 1952, le câble chargé de le remonter à la surface lâche à 15 mètres du fond. La chute sera fatale à l’aventurier. En tombant, il se brise la mâchoire et la colonne vertébrale et sombre dans le coma. Ses compagnons, Occhialini, Labeyrie et Tazieff, en contact avec la surface par le biais du fil téléphonique passé dans le câble qui les relie à la surface, tentent d’organiser le sauvetage du malheureux spéléologue.

Le suspense va durer 30 heures. Des hélicoptères militaires sont mobilisés, des dizaines de reporters de la presse française et internationale se rendent sur place pour suivre heure par heure le vain sauvetage. Une civière, accompagnée du Dr Mairey, est descendue au fond. L’espoir alors renaît. La remontée de Marcel Loubens, sanglé, est envisagée mais s’avère difficile. Il ne supportera pas de heurter les parois du gouffre.

Des scouts lyonnais se portent volontaires et vont faire glisser 240 mètres d’échelles de corde et s’installer pendant des heures pour accompagner la remontée de la civière. Tout est prêt. Le Dr Mairey examine alors Loubens et décide de faire une transfusion sanguine car le spéléologue est très faible.

Quelques minutes plus tard, il s’éteint. Ses compagnons l’enterreront sur place. La dépouille de Loubens y restera durant deux ans. La presse de l’époque se prend de passion pour cette aventure humaine. Les lecteurs du Figaro suivent pendant plus d’une semaine l’événement grâce à la plume de Guy Walrand, et Paris Match publie une série de clichés que la Fédération française de spéléologie conserve comme autant de reliques. Mais le récit le plus complet, douze épisodes, est publié sous la plume d’Haroun Tazieff dans Le Figaro du 26 août 1952 au 8 septembre.

http://www.lefigaro.fr/actualites/2008/03/20/01001-20080320ARTFIG00342-le-drame-du-gouffre-de-la-pierre-saint-martin.php

Lisez l’intégralité du récit d’Haroun Tazieff (1re partie)

Lisez l’intégralité du récit d’Haroun Tazieff (2e partie)

Sur ce sujet, on peut aussi recommander le livre de Jacques Labeyrie,qui fut un  compagnon de Tazieff. Si le CHT est né, c’est lui qui fut d’ailleurs à l’origine car il a  demandé à Frédéric Lavachery, fils d’Haroun Tazieff, de faire ce quelque chose pour que le patrimoine Tazieff ne disparaisse pas…

 

Accueil de la délégation allemande à Privas dans le cadre du projet Coménius.

le 16 janvier 2013 par Sylvie

Le projet Coménius se poursuit avec des temps forts et notamment des rencontres entre les écoles des différents pays. Depuis samedi 12 janvier 2013, la délégation allemande est arrivée à Privas.  Il s’agit de quatre élèves et de leur professeur d’histoire-géographie, M. David Kinnen. Ils viennent de Mönchenglenbach.  Ils ont pu découvrir le Gerbier de Jonc sous la neige.

 

 

 

Mercredi 16 janvier 2013, au programme, visite de l’exposition acquise par le CHT et qui a été réalisée par deux volcanologues, Claude et Marion Weber-Burkhardt. cette exposition a été installée  au lycée Vincent d’Indy à Privas. Elle provient d’un club de spéléologie suisse, Spéléo Projects Urs Widmer. Nous souhaitons, à cette occasion, rendre hommage à Urs Widmer, décédé le 8 avril 2012. Vous pourrez lire l’article rédigé par par le club de spéléologie de Paris à ce propos sur :   http://www.speleoclubdeparis.fr/spip.php?article214

JPEG - 7.7 ko

Urs Widmer

http://www.speleoprojects.com/

 Nous remercions très chaleureusement Suzanna Widmer, Susi Kinzl Janz et Werner Janz qui, au moment de trier les documents du club de spéléologie, ont pensé à notre association et nous ont offert cette superbe exposition.  N’oublions pas qu’Haroun Tazieff appréciait la spéléologie.

Voici donc quelques photos de l’exposition que la délégation allemande a pu découvrir :

 

 

Avant de repartir en Allemagne, les jeunes allemands et leur professeur feront une sortie géologique vers les Trois Croix. Après leur départ, les contacts se poursuivront pas visio-conférences.

Cette visite sera suivie par celle de la délégation italienne en février 2013.