Les 4èmes Journées Haroun Tazieff dans la vallée du Salagou

le 20 juin 2014 par Sylvie

En 2013, les 3èmes Journées Haroun Tazieff ont eu lieu à Octon. Pour 2014, il a été décidé de se déplacer de quelques kilomètres vers le Nord Ouest car  le paysage change totalement.  A partir de Brenas, nous plongeons sur la haute vallée du Salagou, nous suivons la coulée de lave entre Salasc et Carlencas. Tous ces sites, à l’exception de Carlencas, sont dans le site classé du Salagou. Ces Journées Haroun Tazieff ont été l’occasion de célébrer  le centenaire de la naissance d’Haroun Tazieff

Brenas: 3 expositions permanentes ont eu lieu dans l’église et son parvis : les expéditions Tazieff proposées par le CHT, Volcans d’Europe et volcans locaux de LAVE.

DSC_0053Exposition sur les expéditions Tazieff

tazieff 001Exposition sur le matériel utilisé par Haroun Tazieff

Une balade géologique a été proposée dans le cadre du patrimoine du Clermontais.

Salagou-01Photo Claude Grandpey

Et des ateliers scientifiques ont été proposés aux élèves.

rab4.jpg

Carlencas: 3 conférences dans la belle église restaurée :   le volcanisme des Galapagos par JF Dumont, la machine volcan par JM Dautria, les volcans au sud de l’Italie par JC Bousquet,  et éléments de la biographie de Haroun Tazieff par Frédéric Lavachery

2 balades géologiques : découverte des rues et du belvédère pour des cm2 et découverte du volcanisme in situ et dans les alentours :  samedi 14 juin neck et dyke de l’Agast avec Claude Lesclingand, Frédéric Lavachery et le dimanche 15 juin avec Jean-Marie Dautria, Frédéric Lavacchery et Claude Lesclingand à Carlencas.

Octon :  chapelle St Pierre :  soirée du centenaire de la naissance de Haroun  Tazieff, une exposition sur le ruffe par le Mas des Terres rouges.

Mériflons : 2 soirées dédicaces d la biographie « un volcan nommé Haroun Tazieff » écrite par son fils Frédéric Lavachery.

derniers jours  Tazieff 009La chapelle de Mériflons

Fred-merifonsFrédéric face à son public. Photo Claude Grandpey

derniers jours  Tazieff 001Un public fort intéressé par la présentation de la biographie

DSC_0025Les flambeaux  apportés par des élèves

DSC_0029Et pour clôturer les festivités, un feu d’artifice.

Salasc: une conférence sur les grandes éruptions volcaniques dans le monde

DSC_0031Ces 4èmes Journées Haroun Tazieff ont été très réussies avec 587 visiteurs : 250 pour les expositions, 210 pour les conférences et 67 personnes pour les sorties géologiques. 300 élèves sont venus voir les expositions, 210 élèves ont assistés à des animations et 127 ont participé à des sorties patrimoine ou géologiques.

Le nouveau numéro du webzine sur les volcans est sorti

le 20 juin 2014 par Sylvie

Le numéro 11 du webzine sur les volcans, rédigé par Eric Reiter vient de sortir. Il y est question des tunnels de lave.  On peut y découvrir des roches au microscope ce qui permet de voir des incrustations de petits cristaux, sans oublier l’actualité sur les volcans. Bonne lecture !

http://issuu.com/ereiter/docs/n11_9b891496c977db

Les 4èmes Journées Tazieff dans l’Hérault

le 25 mai 2014 par Sylvie

Les prochaines Journées Tazieff auront lieu dans l’Hérault, dans la vallée du Salagou (Brénas, Carlencas, Mériflons, Octon et Salasc) du 11 au 15 juin.
Au programme :
– des expositions : les expéditions Tazieff du CHT, Volcans d’Europe et volcans locaux de LAVE, ateliers scientifiques de l’APNHC.
– des conférences :  le volcanisme des Galapagos par JF Dumont, la machine volcan par JM Dautria, les volcans au sud de l’Italie par JC Bousquet, les éruptions volcaniques dans le monde par JM Bardintzeff et éléments de la biographie de Haroun Tazieff par Frédéric Lavachery
– sorties géologiques pour les scolaires le 13 juin Lecture de paysages à Carlencas avec Bernard Halleux, tout public samedi 14 juin neck et dyke de l’Agast avec Claude Lesclingand, Frédéric Lavachery et Jean-Marie Bardintzeff et le dimanche 15 juin avec Jean-Marie Dautria, Frédéric Lavacchery et Claude Lesclingand à Carlencas.

Affiche journées Tazieff Salagou

programmegeneral2014

La tête au Carré du jeudi 8 mai 2014 sur Haroun Tazieff

le 8 mai 2014 par Sylvie

Pour fêter le centenaire de la naissance d’Haroun Tazieff, l’émission sur France Inter, la Tête au Carré était consacrée à Haroun Tazieff. Frédric Lavachery était invité pour parler de la biographie « Un volcan nommé Haroun Tazieff » qu’il a écrite. Il était accompagné par Jean-Christophe Sabroux, ancien compagnon de Tazieff.

Ils ont pu évoquer la personnalité de Tazieff, les relations entre Tazieff et Frédéric Lavachery, la première découverte d’un volcan par Haroun Tazieff et l’émotion qu’il avait ressentie. Ses méthodes de travail ont aussi été évoquées, reposant sur l’analyse, les prélèvements et l’utilisation de nouveaux instruments de mesure. Evidemment, la crise de la Soufrière a été un des sujets importants de cette interview. Pour finir, ils ont indiqué quels sont les apports scienfiques de Tazieff à la volcanologie. C’est avec plaisir que nous avons pu, au cours de cette émission, réentendre la voix rocailleuse de Tazieff grâce aux archives sonores.

http://www.franceinter.fr/reecouter-diffusions/434607

Le monde de Jamy, des volcans et des hommes (FR3-mercredi 7 mai)

le 8 mai 2014 par Sylvie

Jamy Gourmaud , l’animateur de «  C’est pas sorcier  »,  il revient seul sans son célèbre camion et sans son compère Fred, pour une série d’émission documentaire .. » LE MONDE DE JAMY  ».

Ce mercredi soir, Jamy revient dans « Le Monde de Jamy », premier numéro d’un magazine de découverte de la planète qui en comptera quatre par année. Il part, seul, à la poursuite des volcans et des scientifiques qui les étudient.

Thème de l’émission : Des volcans et des hommes

http://www.france3.fr/emissions/le-monde-de-jamy

Synopsis:

Qu’ils soient scientifiques, historiens ou encore simples témoins d’une éruption, les hommes et les femmes que rencontre Jamy Gourmaud évoquent leur expérience des volcans. Les mystères et légendes qui entourent ces montagnes en fusion sont expliqués par des spécialistes, et décryptés par Jamy Gourmaud, toujours attentif à rendre simples et compréhensibles les phénomènes les plus complexes. L’animateur ne se cantonne pourtant pas à la théorie : il n’hésite pas à se rendre sur le terrain et à s’approcher au plus près d’un volcan en fusion en Ethiopie, ni même à se poser sur un cratère de l’île antillaise de Montserra.

Critique de Telerama

Le camion de C’est pas sorcier, c’était un peu pour Jamy Gourmaud comme une coquille pour un bernard-l’ermite : un lieu rassurant, où il pouvait tranquillement mener ses expériences. Expulsé au bout de vingt ans d’occupation, Jamy a choisi le nomadisme, à l’opposé de ce qu’il faisait avant — l’aventure, il préférait laisser ça aux autres.  » J’ai finalement eu envie de confronter les bribes de connaissance acquises dans C’est pas sorcier avec le terrain « , explique le présentateur. Dans ce premier volet du Monde de Jamy (quatre sont prévus dans l’année), le terrain, ce sont les volcans, et le rat de laboratoire se transforme en baroudeur, accompagnant des scientifiques, marchant pendant des heures pour analyser les coulées laissées par le Kilauea à Hawaii, s’approchant d’un lac de lave au sommet de l’Erta Ale en Ethiopie, partant à la rencontre des habitants des pentes du Vésuve à Naples.

Loin des bidouillages de C’est pas sorcier, des animations en 3D viennent apporter des explications supplémentaires. Les images spectaculaires et la forte présence de ce dernier rappellent ­Ushuaïa Nature, mais l’émerveillement et la curiosité du présentateur rendent le programme moins froid. Son nouveau rôle lui convient parfaitement, Le Monde de Jamy alliant science et découverte avec un regard différent, celui d’un candide. — Maréva Saravane

Voir la bande annonce

http://www.france3.fr/emissions/le-monde-de-jamy