La tête au Carré du jeudi 8 mai 2014 sur Haroun Tazieff

le 8 mai 2014 par Sylvie

Pour fêter le centenaire de la naissance d’Haroun Tazieff, l’émission sur France Inter, la Tête au Carré était consacrée à Haroun Tazieff. Frédric Lavachery était invité pour parler de la biographie « Un volcan nommé Haroun Tazieff » qu’il a écrite. Il était accompagné par Jean-Christophe Sabroux, ancien compagnon de Tazieff.

Ils ont pu évoquer la personnalité de Tazieff, les relations entre Tazieff et Frédéric Lavachery, la première découverte d’un volcan par Haroun Tazieff et l’émotion qu’il avait ressentie. Ses méthodes de travail ont aussi été évoquées, reposant sur l’analyse, les prélèvements et l’utilisation de nouveaux instruments de mesure. Evidemment, la crise de la Soufrière a été un des sujets importants de cette interview. Pour finir, ils ont indiqué quels sont les apports scienfiques de Tazieff à la volcanologie. C’est avec plaisir que nous avons pu, au cours de cette émission, réentendre la voix rocailleuse de Tazieff grâce aux archives sonores.

http://www.franceinter.fr/reecouter-diffusions/434607

Le monde de Jamy, des volcans et des hommes (FR3-mercredi 7 mai)

le 8 mai 2014 par Sylvie

Jamy Gourmaud , l’animateur de «  C’est pas sorcier  »,  il revient seul sans son célèbre camion et sans son compère Fred, pour une série d’émission documentaire .. » LE MONDE DE JAMY  ».

Ce mercredi soir, Jamy revient dans « Le Monde de Jamy », premier numéro d’un magazine de découverte de la planète qui en comptera quatre par année. Il part, seul, à la poursuite des volcans et des scientifiques qui les étudient.

Thème de l’émission : Des volcans et des hommes

http://www.france3.fr/emissions/le-monde-de-jamy

Synopsis:

Qu’ils soient scientifiques, historiens ou encore simples témoins d’une éruption, les hommes et les femmes que rencontre Jamy Gourmaud évoquent leur expérience des volcans. Les mystères et légendes qui entourent ces montagnes en fusion sont expliqués par des spécialistes, et décryptés par Jamy Gourmaud, toujours attentif à rendre simples et compréhensibles les phénomènes les plus complexes. L’animateur ne se cantonne pourtant pas à la théorie : il n’hésite pas à se rendre sur le terrain et à s’approcher au plus près d’un volcan en fusion en Ethiopie, ni même à se poser sur un cratère de l’île antillaise de Montserra.

Critique de Telerama

Le camion de C’est pas sorcier, c’était un peu pour Jamy Gourmaud comme une coquille pour un bernard-l’ermite : un lieu rassurant, où il pouvait tranquillement mener ses expériences. Expulsé au bout de vingt ans d’occupation, Jamy a choisi le nomadisme, à l’opposé de ce qu’il faisait avant — l’aventure, il préférait laisser ça aux autres.  » J’ai finalement eu envie de confronter les bribes de connaissance acquises dans C’est pas sorcier avec le terrain « , explique le présentateur. Dans ce premier volet du Monde de Jamy (quatre sont prévus dans l’année), le terrain, ce sont les volcans, et le rat de laboratoire se transforme en baroudeur, accompagnant des scientifiques, marchant pendant des heures pour analyser les coulées laissées par le Kilauea à Hawaii, s’approchant d’un lac de lave au sommet de l’Erta Ale en Ethiopie, partant à la rencontre des habitants des pentes du Vésuve à Naples.

Loin des bidouillages de C’est pas sorcier, des animations en 3D viennent apporter des explications supplémentaires. Les images spectaculaires et la forte présence de ce dernier rappellent ­Ushuaïa Nature, mais l’émerveillement et la curiosité du présentateur rendent le programme moins froid. Son nouveau rôle lui convient parfaitement, Le Monde de Jamy alliant science et découverte avec un regard différent, celui d’un candide. — Maréva Saravane

Voir la bande annonce

http://www.france3.fr/emissions/le-monde-de-jamy

 

Programme du printemps 2014 à Privas (07)

le 8 mai 2014 par Sylvie

Mercredi 23 avril

14h30 conférence de presse à l’école de Clotilde Habozit,

Quartier de Lancelot

Mardi 13 mai

18h30 inauguration officielle du forum« Volcans et paysages européens » au cloître des Récollets à Privas (sur invitation).

20h00 « Les rendez-vous du diable »d’Haroun Tazieff au cinéma « leVivarais » ,en présence de Frédéric Lavachery, fils d’Haroun Tazieff.

Mercredi 14 mai

10h00 « Les rendez-vous du diable » d’Haroun Tazieff au cinéma « leVivarais »intervention spéciale jeunes.

Mercredi 14 mai Ouverture du forum Nombreux exposants français et européens. 45 panneaux, 50 expériences scientifiques, vidéos, bibliothèque spécialisée, roches volcaniques, comparaison de paysages européens,témoignages d’anciens du Coiron et de

l’Etna ; vente d’ouvrages spécialisés, explications scientifiques par des professionnels visite historique de la ville. Intervention de Frédéric Lavachery à la résidence Lancelot.

Mercredi 14 mai

18h30 rencontre d’auteurs avec dédicaces de livres celui de Frédéric Lavachery « un volcan nommé Haroun Tazieff », de Christine Hainaut « Si Haroun Tazieff m’était conté… »,

album constitué d’aquarelles et d’images d’archive et « Haroun Tazieff ou Garouk l’enfant terrible », « Les fossiles empreintes du vivant » de Bernard Riou, « Le grotte dell’Etna »de Franco Cavallaro, géologue Sicilien…, « Coiron de Penot etVallet » Médiathèque Jacques Dupin.

Jeudi 16 mai

19h30 « la sexualité du volcan… », pièce de Frédéric Viguier en hommage à Haroun Tazieff.

Vendredi 17 mai

18h30 concert de clôture avec accueil des délégations étrangères et la participation du Conservatoire de Privas. Salle Jolivet

Vendredi 17 mai

20h00 table ronde : « Souvenirs de Tazieff » avec Marcel Bof, Jean-Claude Sabroux, Pierre Zettwoog collègues de Tazieff, Pierre Jouille, sherpa et Frédéric Lavachery, fils d’Haroun

Tazieff. Salle Albin Mazon

Samedi 20

9h30 promenade géologique contée « du ciment de l’école de Lancelot à la cheminée strombolienne des trois croix ». avec des géologues expérimentés, français et européens, et le fils d’Haroun Tazieff. Départ école Clothilde Habozit(quartier de Lancelot)

Cinéma le Vivarais

« Les rendez-vous du diable » d’Haroun Tazieff

Mercredi, jeudi , vendredi 10h

Jeudi et Vendredi 14h

Mardi spéciale avec le fils d’Haroun Tazieff à 20h

Mercredi 10h séance avec animation spéciale jeunes.

Article de Claude Grandpey à propos de la biographie écrite par Frédéric Lavachery

le 6 mai 2014 par Sylvie

Un volcan nommé Haroun Tazieff

Je viens de terminer la lecture passionnante du livre de Frédéric Lavachery « Un Volcan nommé Haroun Tazieff » et je dois dire que je me suis régalé. L’ouvrage a fait remonter en moi un tas de vieux souvenirs. J’ai beaucoup apprécié les chapitres consacrés à « l’affaire » de la Soufrière. Il était indispensable de faire une mise au point détaillée avec des arguments indiscutables. Je possède le livre de Bernard Loubat et Anne Pistolesi « La Soufrière à qui la faute ? » où les auteurs mettaient déjà bien en lumière le comportement ignoble de Claude Allègre. Les pages rédigées par Frédéric Lavachery recroisent en tous points les propos que m’ont tenus les membres de l’équipe Tazieff, que ce soit le regretté François Le Guern, Marcel Bof, Jean-Christophe Sabroux ou René-Xavier Faivre-Pierret.

On connaît Haroun Tazieff comme volcanologue mais son histoire ne s’arrête pas là et les années de guerre ont-elles aussi montré la ténacité et les qualités de lutteur du bonhomme. Il est vrai qu’il était à bonne école. Le passé incroyablement riche de la famille est là pour le prouver. Les pages dans lesquelles Frédéric l’évoque me mettent en mémoire une soirée fabuleuse à Boitsfort (Belgique) où ces souvenirs étaient évoqués au son de l’accordéon de François Le Guern et des chants russes entonnés par le fils biologique de Garouk.

Avant de refermer le livre, il est intéressant de s’attarder sur la bibliographie d’Haroun Tazieff qui devrait faire réfléchir ceux qui prétendent que Garouk n’était pas un scientifique et n’a rien apporté à la volcanologie!

De toute évidence, je ne suis pas le seul à avoir apprécié « Un Volcan nommé Haroun Tazieff ». Une critique élogieuse du livre vient d’être diffusée sur le site Mediapart :

http://blogs.mediapart.fr/blog/marie-christine-gryson/020514/un-volcan-nomme-haroun-tazieff-par-son-fils-ou-sont-nos-heros

En cette année 2014, le Centre Haroun Tazieff fête le centenaire de la naissance de Tazieff avec des événements qui ont lieu un peu partout en France, avec le soutien de plusieurs associations : LAVE (L’Association Volcanologique Européenne), APNHC (Association Protection Nature des Hauts Cantons de l’Hérault) APANAGE (présidée par Thierry Del Rosso). Ces manifestations prennent la forme de conférences, forums scientifiques, expositions, rencontres, chorales et la représentation d’une pièce de théâtre au Festival off d’Avignon. Les dates se trouvent à cette adresse :

 http://tazieff.fr/category/vie-association/

Livre Tazieff_modifié-2

http://volcans.blogs-de-voyage.fr/2014/05/06/un-volcan-nomme-haroun-tazieff/

Commémoration du centenaire de la naissance de Tazieff à Fleury d’Aude

le 5 mai 2014 par Sylvie
Après le Pas-de-Calais  à Bapaume en février, l’Est à Thonon les Bains en mars, Tazieff arrive dans le Sud : le  pays du « fou chantant ».
Invités par une association culturelle « au fil du temps » de Fleury d’Aude, Bernard Halleux, président de l’APNHC et Frédéric Lavachery, président du Centre Haroun Tazieff ont fait découvrir ou re-découvritrTazieff et le volcanisme.
Les jeudi 24 et Vendredi 25 Avril, 225 enfants de l’école ont participé à des ateliers scientifiques avec APNHC(association protection nature des hauts cantons de l’Hérault).
Le lundi 28  Avril, en fin d’après-midi, 70 personnes ont assisté à la conférence de Frédéric Lavachery sur les volcans du monde vus par Haroun Tazieff. La conférence s’est poursuivi par une soirée dédicaces. Une bonne vingtaine de livres ont été vendus et de nombreux contacts ont été pris.
img_0606img_0569img_0537img_0522img_0518img_0515dsc_0079dsc_0061dsc_0075