Le monde de Jamy, des volcans et des hommes (FR3-mercredi 7 mai)

le 8 mai 2014 par Sylvie

Jamy Gourmaud , l’animateur de «  C’est pas sorcier  »,  il revient seul sans son célèbre camion et sans son compère Fred, pour une série d’émission documentaire .. » LE MONDE DE JAMY  ».

Ce mercredi soir, Jamy revient dans « Le Monde de Jamy », premier numéro d’un magazine de découverte de la planète qui en comptera quatre par année. Il part, seul, à la poursuite des volcans et des scientifiques qui les étudient.

Thème de l’émission : Des volcans et des hommes

http://www.france3.fr/emissions/le-monde-de-jamy

Synopsis:

Qu’ils soient scientifiques, historiens ou encore simples témoins d’une éruption, les hommes et les femmes que rencontre Jamy Gourmaud évoquent leur expérience des volcans. Les mystères et légendes qui entourent ces montagnes en fusion sont expliqués par des spécialistes, et décryptés par Jamy Gourmaud, toujours attentif à rendre simples et compréhensibles les phénomènes les plus complexes. L’animateur ne se cantonne pourtant pas à la théorie : il n’hésite pas à se rendre sur le terrain et à s’approcher au plus près d’un volcan en fusion en Ethiopie, ni même à se poser sur un cratère de l’île antillaise de Montserra.

Critique de Telerama

Le camion de C’est pas sorcier, c’était un peu pour Jamy Gourmaud comme une coquille pour un bernard-l’ermite : un lieu rassurant, où il pouvait tranquillement mener ses expériences. Expulsé au bout de vingt ans d’occupation, Jamy a choisi le nomadisme, à l’opposé de ce qu’il faisait avant — l’aventure, il préférait laisser ça aux autres.  » J’ai finalement eu envie de confronter les bribes de connaissance acquises dans C’est pas sorcier avec le terrain « , explique le présentateur. Dans ce premier volet du Monde de Jamy (quatre sont prévus dans l’année), le terrain, ce sont les volcans, et le rat de laboratoire se transforme en baroudeur, accompagnant des scientifiques, marchant pendant des heures pour analyser les coulées laissées par le Kilauea à Hawaii, s’approchant d’un lac de lave au sommet de l’Erta Ale en Ethiopie, partant à la rencontre des habitants des pentes du Vésuve à Naples.

Loin des bidouillages de C’est pas sorcier, des animations en 3D viennent apporter des explications supplémentaires. Les images spectaculaires et la forte présence de ce dernier rappellent ­Ushuaïa Nature, mais l’émerveillement et la curiosité du présentateur rendent le programme moins froid. Son nouveau rôle lui convient parfaitement, Le Monde de Jamy alliant science et découverte avec un regard différent, celui d’un candide. — Maréva Saravane

Voir la bande annonce

http://www.france3.fr/emissions/le-monde-de-jamy