Grimsvötn (Islande), article de Claude Grandpey en date du 11 juin 2012

le 15 juin 2012 par Sylvie

Un groupe de scientifiques islandais vient de se rendre auprès du volcan Grimsvötn, au cœur du glacier Vatnajökull, afin de  prélever des échantillons, effectuer des mesures et installer des capteurs GPS.

Ils ont pu constater que le cratère du Grimsvötn – qui s’est formé pendant l’éruption de 2011 – avait actuellement un diamètre de 1500 mètres et que l’eau qui le recouvre habituellement s’était évaporée. Celle qui reste au fond est très chaude et des panaches de vapeur s’en échappent.

Les chercheurs ont constaté ces dernières années que les éruptions du Grimsvötn se produisaient en séries d’une durée de 60 à 80 années chacune. La dernière série a commencé en 1996, avec des éruptions en 1998, 2004 et surtout en 2011, année où l’éruption a été la plus importante du lot. Selon les scientifiques, on peut s’attendre à ce que se rythme continue dans les prochaines décennies, avec des éruptions toutes les 5 à 10 années.

Le Grimsvötn se trouve loin des zones habitées et son impact sur la population est donc assez limité. Par contre, les nuages de cendre sont susceptibles de poser des problèmes au trafic aérien.

 

A titre personnel, j’ai toujours émis les plus grandes réserves sur la notion de cycle en matière d’éruptions. Le laps de temps pris en compte par les chercheurs islandais – quelques décennies – n’est certainement pas suffisant pour affirmer le le Grimsvötn répond à un cycle éruptif. Comme le faisait remarquer le regretté Maurice Krafft, cette notion doit prendre en compte plusieurs siècles d’activité volcanique.

Source: Iceland Review.