Bilan du séjour à Nicolosi

le 20 février 2012 par Sylvie

Christine Hainaut, Séverine Alix et frédéric Lavachery sont de retour de leur séjour à Nicolosi. Voici le bilan que Frédéric Lavachery, président du CHT tire de ce séjour :

 

  Mohamed Mahfoum, professeur de français à l’Istituto Comprensivo Cardinal Dusmet de Nicolosi, est un homme d’une grande bonté, d’une rigueur pédagogique bienveillante qui a le don de passionner ses élèves. Avec Christine Hainaut, la directrice de l’école Lancelot à Privas, et Agnès Lambeau de l’Institut Saint-Jean Baptiste de Wavre qui a passé quelques jours avec nous à Privas, l’équipe du projet Coménius est déjà remarquable et je n’ai pas encore fait la connaissance des autres partenaires mais leur adhésion et leurs contributions au projet ne laissent aucun doute sur les qualités de ces pédagogues. Toutes les classes d’âge scolaire se retrouvent dans le projet et l’exploration de pratiques pédagogiques entre les petits et les grands est l’un des objets de cette coopération.

 Les axes et les objectifs du projet ont été bien compris par les autorités municipales de Nicolosi, par la direction et les animateurs du Parc Naturel de l’Etna comme par la société des guides alpinistes et volcanologues de l’Etna. Tous vont coopérer avec nos écoles. Il s’agit de prendre le volcanisme et la géologie comme porte d’entrée pour l’initiation à la lecture de paysage et la découverte de la méthode scientifique par l’observation, l’expérimentation et le raisonnement. Le projet Coménius se clôturera au printemps 2014 par deux semaines Tazieff, l’une à Privas et sur le Mézenc, l’autre à Nicolosi et sur l’Etna.

Les guides, volcanologues et géologues de l’Etna que nous avons rencontrés grâce au journaliste et documentariste Gaetano Pulvirenti, viendront bientôt découvrir nos volcans du Vivarais et du Velay. Ils accueillent chaque année sur l’Etna environ 25000 Français passionnés de volcans et de naturalisme… un public hexagonal qui pourrait bien quelque jour découvrir les richesses inscrites dans nos paysages du Mézenc-Gerbier grâce à l’Etna et à ce partenariat naissant.

 Les écoles partenaires de notre projet Coménius se trouvent toutes dans ou à proximité de parcs naturels. La coopération de chacun de ces parcs avec les écoles du projet pourrait permettre d’engager des partenariats entre ces parcs situés en zones de volcans, Parc Naturel Régional de l’Etna, Parc Naturel Régional des Monts d’Ardèche, Parc Naturel des Hautes-Fagnes-Eiffel, Parc Naturel National de l’Eifel.

 Le travail de reconstitution du patrimoine scientifique et humaniste de quarante années d’expéditions Tazieff est maintenant partagé avec une équipe de chercheurs italiens. En 2014, centenaire de la naissance d’Haroun Tazieff, nous pourrons lui rendre cette justice qu’une certaine France officielle -scientifique et politique- lui refuse jusqu’ici.

  La chorale de Nicolosi envisage sa participation à la première rencontre internationale de choeurs de Volcans, de Sources et de Montagnes qui aura lieu sur le Mézenc en prélude à la deuxième édition du festival « Montagne, Ouvre-toi! », qui se tiendra à Borée le 30 juin et le 1er juillet.

  Avec Christine Hainaut et Séverine Alix, nous étions trois d’Ardèche et de Haute-Loire, et chacun à ramené de l’Etna une moisson d’informations et de contacts qui va nourrir le travail associatif ou professionnel dans lequel il est engagé. Nous avons pu croiser tous les jours nos perspectives respectives, ancrées sur Privas, sur Sainte-Eulalie, sur Borée et Chaudeyrolles et cela aussi participe d’une vision globale du territoire patrimonial du massif Mézenc-Gerbier et des jeunes volcans d’Ardèche, territoire sectionné en tranches politico-administratives par des frontières qu’il s’agit de transgresser ou d’estomper par un tissu d’initiatives culturelles à longue portée sociale et économique.