Auscultation des volcans américains et japonais, article de Claude Grandpey

le 7 octobre 2012 par Sylvie

Un avion de la NASA, avec à son bord un radar 3D mis au point par le Jet Propulsion Laboratory (JPL) de  Pasadena, Californie, vient de quitter cet Etat pour une campagne de 10 jours. Le but est d’étudier les volcans actifs d’Alaska et du Japon.

L’avion de la NASA a subi quelques modifications et les ingénieurs ont installé le système radar UAVSAR (Uninhabited Aerial Vehicle Synthetic Aperture Radar) dans une coque sous le ventre de l’appareil.

Le système UAVSAR est capable de « voir » sous la surface de la Terre et de détecter les moindres déformations. Les scientifiques de la NASA l’utilisent périodiquement pour repérer des modifications de l’activité volcanique. Le radar utilise l’interférométrie qui envoie vers le sol des impulsions d’énergie micro-onde à partir d’un capteur situé sous l’appareil et permet de détecter les moindres déformations de la surface de la Terre.

L’UAVSAR permettra d’obtenir tout d’abord des images des volcans de l’ouest des Etats-Unis.

Après avoir refait le plein de carburant, l’avion prendra la direction de la base Elmendorf-Richardson située à proximité d’Anchorage en Alaska où le système UAVSAR ira étudier et photographier les volcans de cet Etat, sans oublier les Iles Aléoutiennes.

L’avion se rendra ensuite à la base américains de Yokota au Japon. Yokota sert de point de départ aux missions scientifiques qui étudient les volcans les plus dangereux de l’archipel japonais.

Sur le chemin du retour, l’avion suivra exactement la même trajectoire et rassemblera des données en sens opposé avant d’arriver sur la base de Palmdale le 11 octobre. Un pilote automatique de très haute précision permet à l’appareil de suivre la même trajectoire qu’à l’aller, avec une précision de 4 mètres, voire moins. Cela permet au système UAVSAR de photographier la surface de la terre sous tous les angles et de prendre en compte des modifications de quelques millimètres seulement.

L’UAVSAR fournit des informations qui complètent les données satellitaires et permettent de mieux comprendre les déformations subies par les volcans avant, pendant et après les éruptions.

Blog de Claude Grandpey : http://volcans.blogs-de-voyage.fr/