Découverte

le 19 juillet 2011 par admin

Une immense chaîne de volcans sous marins actifs découverte près des îles Sandwich

[source : nationalgeographic]


Notre planète recèle encore bien des surprises … Certaines surfaces restent inexplorées. Dernièrement, la lumière a été faite sur l’une de ces zones d’ombre, près des îles Sandwich du sud, dans l’Océan Atlantique, où une chaîne inconnue de volcans actifs a été découverte.


 

 

Carte 3D du plancher océanique et des volcans découverts près des îles Sandwich

Carte 3D du plancher océanique et des volcans découverts près des îles Sandwich

 

La British Antartic Survey (BAS) a découvert, près de l’antarctique, une chaîne de volcans jusqu’ici inconnus. Le plus grand dôme de la chaîne s’élève à 3 kilomètres au dessus du plancher océanique. Un sérieux concurrent pour le Mont Etna (Italie). Selon Philip Leat, chef d’expédition de l’équipe BAS et volcanologue, cette chaine est particulièrement dense et active : “il y a définitivement un risque d’éruption”.

Afin de mener une enquête approfondie sur ces fonds marins et de les cartographier, l’équipe a utilisé des sonars multifaisceaux. Le sonar émet des ondes sonores qui rebondissent sur le plancher océanique et permet d’en mesurer la profondeur. Ce qui produit finalement, en temps réel, une image 3D. Les caractéristiques de cette zone isolée, aux températures glaciales, à la météo particulièrement mauvaise, expliquent pourquoi ces volcans n’ont pas été cartographiés et étudiés auparavant.

L’équipe a donc enregistré et découvert douze nouveaux volcans sous marins, dont sept seraient, selon eux, toujours actifs aujourd’hui. « Cet endroit est le seul de l’océan Antarctique à avoir une chaîne de volcans actifs », indique Philip Leat. Cependant, les cônes se trouvent très loin des populations humaines, les risques d’éruptions ne laissent donc rien à craindre. Pourtant, ces volcans font peser une autre menace.

 

Volcans, tsunamis et vie aquatique …

 

L’équipe de recherche a également découvert dans cette zone volcanique, plusieurs cratères d’un diamètre d’environ 5 kilomètres chacun, certainement causés par l’effondrement des volcans et qui témoignent de leur activité passé.

Lorsque les volcans terrestres s’effondrent, ils provoquent des glissements de terre capables de dévaster des paysages entiers. S’ils sont proches de la mer, ou bien sous-marin,  ces glissements de terre peuvent créer des tsunamis. C’est ce qui s’est produit lors de l’éruption du Mont Etna, il y a de ça 8500 ans, ce qui détruisit plusieurs villages néolithiques dans l’est de la Méditerranée.

“Cette nouvelle chaîne volcanique a clairement, dans le passé, généré des tsunamis et il est probable que cela se reproduise dans le futur”, déclare Philip Leat. “Nous ignorons encore tellement de choses sur l’activité des volcans sous marins – il est probable que ces derniers soient constamment en éruption et s’effondrent”.

Néanmoins, leur isolement devrait limiter tout danger pour les populations humaines. “Il est peu probable qu’une vague produite par un effondrement couvre la surface de l’océan pacifique”, rassure Leat.

Finalement, le potentiel destructeur des volcans est moindre par rapport à la vie qu’ils aident à maintenir. Durant leur surveillance, l’équipe BAS a découvert une série  d’évents hydrothermaux propices au développement d’organismes sous marins. Dans ces sanctuaires des profondeurs, la vie prospère. « Il doit sans doute y avoir de nombreuses nouvelles espèces autour de ces volcans, attendant d’être découvertes », dit Leat. La Terre n’a pas fini de nous surprendre.

Marie Dias-Alves.

Sources : Newscientist, Popular Mecanics
Photo : British Antarctic Survey